You are here

avt nodepager

Henri Gillet - Allemagne

Henri Gillet (3ème à partir de la g.)

Artilleur au fort de Pontisse, il y est fait prisonnier et envoyé en Allemagne (Markt Pongau, Gross Hesepp) puis en Autriche (Kapfenberg).

Quand les Allemands informent les détenus que les sous -officiers ont le droit de refuser le travail, Henri fait ce choix par patriotisme.

On l'expédie alors en Pologne, à Kobierzyn, dans un camp de représailles. Les transferts de prisonniers se font en wagons à bestiaux ; ils restent quelquefois expressément bloqués dans les gares sous les bombardements alliés

La nourriture est rare contrairement aux puces, punaises et autres bestioles. Pour meubler leurs loisirs forcés, les prisonniers se donnent mutuellement des cours : Henri Gillet enseigne les mathématiques et la physique et lui-même peut perfectionner son talent pour le dessin.

 

A la Noël 1943, il peint et calligraphie des menus : y figurent les vivres envoyées par les familles et, à la fin de chaque repas, tout à fait exceptionnellement, des cigarettes américaines issues des colis de la Croix-Rouge. Au Stalag 369, l'équipe belge de football d'Henri affronte régulièrement l'équipe... française.

Crédit photographique: 
Raymonde Gillet
Date: 
Entre 1939 et 1945