You are here

avt nodepager

Le début de la guerre

Le curé de Vinalmont, l'abbé Joseph Dessart, a relaté le début de la guerre. Voici des extraits remaniés de son récit.

  • Le 28 juillet, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, la Russie mobilise ses troupes .L' Allemagne proclame l’état de guerre et, le 30 juillet, somme la Russie de démobiliser dans les 12 heures.
  • Vendredi 31 juillet et samedi 1er août, mobilisation générale en Belgique; à Vinalmont : mobilisation de 32 soldats et réquisition des chevaux.
  • Le 3 août, l’Allemagne adresse à la Belgique un ultimatum pour exiger du roi Albert 1er le libre passage de ses troupes. Cet ultimatum ayant été repoussé, Guillaume II déclare la guerre à la Belgique le 4 août.
  • A Vinalmont le 4 août, nouvelles réquisitions au profit de  l'armée belge : moutons, vaches poules sont expédiés à partir de la gare de Moha.
  • Le 6 août :17 ulhans, des cavalier allemands, traversent le village de Vinalmont-Wanzoul. Ils essuient à Moha les tirs de deux sentinelles belges. Un des chevaux allemands est tué : il est enterré à la carrière de la « Violette » (Roua). Le cavalier parvient à s'échapper, accroché à la selle d'un de ses compagnons. Il vole un vélo chez Alexis Sottiaux (aujourd'hui maison de la famille Goffin) .
  • Le 7 août, arrivée des régiments du 1er guides, du 3ième lanciers, des carabiniers cyclistes et de chasseurs qui capturent l'officier et 12 hommes du groupe des envahisseurs allemands. Un des soldats ennemis fait le mort. On enjoint de l'enterrer décemment. Un contre-ordre arrive car le cadavre a disparu.

    Le 1er guide et les carabiniers cyclistes logent à Vinalmont. L'Etat-Major est hébergé au château :  notamment l'oncle du châtelain, le colonnel de Jonghe d'Ardoye et les commandants d'Oultremont et Van Stryburk.
  • Le 8 août, les soldats du 8ième de ligne et 8 gendarmes patrouillent à Vinalmont.
  • Le 10 août,  le village est gardé militairement . Des tranchées sont mises en place  sur la chaussée de Tirlemont. Toutes les routes son barricadées avec des chariots , des troncs d'arbre .
  • Le 12 août, dans la soirée , les troupes belges évacuent le village .
  • Le 14 août , une patrouille de 5 hussards « de la mort » traverse le village.
  • Le 15 août, le village est frappé par la détonation résultant de la destruction du pont de Huy par les Belges. Le fort de Loncin tombe.
  • Le 17 août : à 3h du matin, arrivée de nombreuses troupes allemandes. Des officiers logent chez Mr De Coupery et au château, les soldats dans les fermes et au château. Vinalmont est aux mains de l'ennemi. 
  • Le 18 août 2014: les troupes allemandes, qui ont logé à Vinalmont le 17 août, repartent, excepté les ambulanciers. Dès 7h du matin, le passage de nouveaux pelotons de soldats allemandes reprend. Il va durer huit jours sans discontinuer. La plupart des routes sont enfoncées par ce défilé incessant, particulièrement le chemin de Wanzoul qui est en réfection. LesAllemands parcourent les chemins avec un matériel formidable. Ils chantent en traversant Vinalmont.
  • Le 19 août : de nombreuses réquisitions ont lieu en faveur des armées allemandes spécialement dans les fermes de Vinalmont (ferme Collin : 7 à 8000 francs ; ferme Mousset : de même) .

    Vaches, chevaux, paille, avoine, trèfle sont réquisitionnés dans d'autres fermes. Le même scénario se déroule à Wanzoul, en tout pour environ 50000 francs.
  • Le 21 août :un régiment de la garde impériale allemande arrive à Vinalmont. Il vient du camp d'Elsenborn où des troupes sont concentrées depuis plusieurs semaines. 3 officiers sont logés au presbytère. Les troupes prennent 3 otages qui passent la nuit dans l'Orangerie du château (MM Massart, Tireur et Pierre Duchesne). Des soldats ambulanciers séjournent aussi à Vinalmont.
  • Le 27 août : après la prise de Namur le 23 août, 2500 hommes reviennent vers Vinalmont et y logent. Ils ont 18 canons. Ils s'en vont vers la Russie.
  • Le 28 août : de nouveau, on assiste au passage de nombreuses troupes qui se dirigent vers Liège.

La ville d'Anvers tombe en octobre 1914.

Références: