You are here

avt nodepager

La grand route à Vinalmont - mars 2016

Emplacement: 

La drève à Vinalmont : est ce la grand route même OU le chemin qui conduit de la grand route à la rue Vandervelde OU la route empierrée qui va de la grand route au château ? La question fait débat ( carte postale retravaillée par Jean-Marie Vanebempt)

Historique: 

 

La grand route : carrefour sécurisé mais ...ne pas tomber dans le panneau. 

 

 

 

La grand route à Vinalmont n' a pas toujours été le plus grand axe de communication de Vinalmont-Wanzoul. Au 19ième siècle, c'est Wanzoul qui est le centre des communications du village : la route de Hesbaye passe par le Val Notre Dame, la Havée, le chemin Saint Léonard et la rue de Fumal pour atteindre le Roua, Fumal ou Huccorgne. En 1920, la « grand route » Huy-Hannut, via Vinalmont, ravit la vedette à la « veille route » et coupe le village le village de Vinalmont en deux. C'est un large chemin bordé de haies, d'arbres protecteurs et de rares maisons, qui appartiennent pour la plupart à des familles aisées.   

 

1920 est une date clé pour Vinalmont  non seulement au niveau communications mais aussi au niveau politique et économique.

C'est ainsi qu'en 1922, la pierre angulaire de la politique, la maison communale de Vinalmont (aujourd'hui le cabinet de kiné de Louis Maréchal) est acquise pour la somme rondelette de 17000 francs belges.

Les séance du conseil communal ne se tiennent dès lors plus à Wanzoul dans la petite pièce attenant au local colombophile chez Victor Dormal (aujourd'hui chez Michel de Gheus). Et les mariages ne sont plus célébrés au hameau de Wanzoul.

Ce passage des actes politiques et civils de Wanzoul vers Vinalmont concrétise les élections de 1921 qui ont vu le pouvoir passer des mains des notables wanzoulois aux élus socialistes, le plus souvent vinalmontois.

Ce bouleversement est annonciateur ds changements sociaux et économiques importants qui vont intervenir dans le courant des années 20 et 30 : la régression de l'importance des carrières de Wanzoul puis bientôt de l'agriculture au profit du travail à l'usine plus rémunérateur...

Merci à Qualité Village, à Fernand Richard et à  Jean-Marie Vanebempt, collectionneurs avertis de cartes postales, pour leur contribution.